Sélectionner une page

Comme chaque semaine Hamilton markets expose son avis via ses experts sur les crypto-monnaies, leur évolution et les nouvelles réformes mis en place. Depuis 2009 et l’envolée du Bitcoin, les crypto-monnaies ont fait beaucoup parler d’elles notamment sur leur consommation d’électricité. Celles-ci soulève la curiosité et attire de plus en plus d’adeptes.
Dans les articles précédent Hamilton-markets via ses experts a déjà exposé la consommation élevée du Bitcoin du fait de sa technologie, la Blockchain. En effet cette monnaie est très énergivore.

Les monnaie virtuelles requiert énormément d’énergie pour leur création. La consommation des monnaies virtuelles risque d’augmenter de manière exponentiel avec le nombre d’utilisateurs toujours grandissants. Le minage, ou la conception de monnaie virtuelle est un consommateur d’énergie sans fin.

Les monnaies numérique comme le Bitcoin sont dépendante à l’électricité. Pour concevoir de nouvelles unités de cette crypto-monnaie, l’énergie est obligatoire.
Le minage consiste à résoudre des problèmes mathématiques très compliqué afin de valider et archiver les transactions.
C’est de cette manière que les crypto-monnaies sont conçus. Pour ce faire, l’utilisation de d’ordinateurs très performants est requis. Ces ordinateurs sont consommateurs d’énergie.

Les analystes de Hamilton markets relèvent toutefois qu’avec le temps, les problèmes mathématiques vont devenir de plus en plus compliqué et donc auront besoin de plus d’énergie. Hormis la création de la crypto-monnaie son stockage et son échange aussi requiert de l’énergie.

Une consommation d’électricité équivalente à 620 000 ménages suisses.

Les coûts du Bitcoin sont bien réels. Selon les études de Burkhals Sittler, professeur à l’université de Zurich le Bitcoin consomme 370 mégawatts d’électricité et cette consommation ne cessera de s’augmenter.

Si cet article vous a plus n’hésitez pas, contacter un expert Hamilton-markets
urna.